Archive pour 12 octobre 2005

Chasse aux pirates : quand les brevets s’en mêlent

Mercredi 12 octobre 2005

Vous demandez-vous pourquoi on ne parle plus de plaintes “en masse” pour copie illégale de fichiers ces derniers mois en France ? Le magazine en ligne Ratatium vient de publier le résultat d’une enquête fort intéressante répondant - au moins en partie - à cette question.

Il semble bien qu’un litige oppose les 2 sociétés dont la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) loue les services, CoPeerRight Agency et AdVestigo. Et quel type de litige ? Une sombre histoire de brevets portant sur des technologies d’identification des pirates et de pollution volontaire des flux P2P grâce à des fichiers corrompus.

Selon l’article, cette traque des vilains pirates de musique pourrait être bloquée pour plusieurs années, le temps que les différents jugements et recours se passent. Et que cette activité ne serait pas rentable, car demandant beaucoup de ressources par rapport aux résultats obtenus.

Musique en ligne : Microsoft serre les dents

Mercredi 12 octobre 2005

Fallait-il que Microsoft soit à ce point désespéré de battre Apple sur le terrain de la musique en ligne pour que la société de M. Bill passe un accord avec un de ses plus grands concurrents : Real.

Microsoft s’est ainsi engagée à verser quelque 761 millions de dollars à Real Networks, dont 460 en cash et 301 sous forme de participation au développement du service de musique en ligne Rhapsody (celui de Real, donc). En échange de quoi, Real renonce définitivement à ses poursuites judiciaires à l’encontre de de Microsoft à propos d’abus de monopole. M. Bill en profite donc pour acheter le silence des mécontents.

“Nos lecteurs multimédia restent concurrents”, précisent les intéressés. Comprendre : “nous nous allions à contre-coeur pour rattrapper Apple”. Microsoft n’aime pas partager, et encore moins soutenir un produit concurrent… sauf si c’est pour le racheter ensuite.

Toujours est-il qu’on a ici une preuve supplémentaire de l’écrasante domination d’Apple sur ce marché, qu’on sait désormais particulièrement juteux puisqu’il a été multiplié par 3 en l’espace d’un an seulement.