Archive pour 25 novembre 2005

Tristes fêtes pour les photocopieurs

Vendredi 25 novembre 2005

C’est bien connu, le bonheur des uns fait souvent le malheur des autres. Et avec l’approche des fêtes de fin d’année, l’amusement de certaines personnes peut devenir le cauchemar de certaines machines. Silicon.com nous fait part d’un article qui en fera rire jaune plus d’un salarié.

Canon a décidé de mettre en garde ses clients contre les maltraitances sur ses photocopieurs à l’approche de Noël : l’ambiance festive engendrerait chaque année une augmentation de quelque 25% des appels pour panne d’un appareil ayant pour origine une utilisation… disons guère professionnelle. Tim Andrews, un employé de Canon à Londres n’y va pas par quatre chemins : “nous remplaçons toujours beaucoup de vitres de photocopieurs après le nouvel an à cause des gens qui se photocopient le derrière”.

La firme aurait d’ailleurs récemment augmenté l’épaisseur de ses vitres d’un millimètre, probablement en raison (au moins en partie) de cette tendance. Tant qu’à faire de la prévention, peut-être devraient-ils aussi livrer des produits nettoyants avec leurs photocopieurs ?

Ordinateurs piratés : un bon signe ?

Vendredi 25 novembre 2005

Les infections de type “botnet” consistent à installer à distance - et à l’insu de l’utilisateur, bien sûr - un logiciel servant à relayer du spam ou lancer des attaques par saturation de requêtes vers des sites au moment jugé opportun par les pirates. Une fois le parasite distillé à grande échelle, ceux-ci se retrouvent à la tête de véritables armées d’ordinateurs-zombies, capables de mettre à genoux les serveurs de géants tels Microsoft ou Google.

Symantec, l’éditeur bien connu de logiciels de sécurité, a récemment publié une étude démontrant que l’Angleterre contient plus de ces PC infectés que n’importe quel pays au monde. C’est suite à la question logique du “qu’allez-vous faire pour y remédier ?” au cours d’une conférence que Nigel Hickson, représentant officiel du département du commerce et de l’industrie anglais, a osé sortir ça : “Nous devrions nous féliciter d’être le pays numéro 1 en termes d’infections [par botnet]. Cela donne un indice de notre importance et de l’intérêt suscité par nos ordinateurs.”

Eh bien, j’ai quelques mauvaises nouvelles pour Nigel Hickson : cette place de premier peut et doit être considérée comme un bonnet d’âne. Et pour cause, il pourrait y avoir bien d’autres choses que l’importance du pays pour en faire une réalité, comme par exemple un laisser-aller au niveau politique de la part du gouvernement et au niveau judiciaire de la part des peines encourues pour de tels délits, ou bien un défaut d’information de la part de fournisseurs d’accès pressés de faire exploser le haut débit en dépit de tout bon sens, ou encore un désintérêt de la part des internautes eux-mêmes aux problèmes de sécurité. Rappelons que l’angleterre est un des pays d’Europe où Internet Explorer reste le plus utilisé (plus de 90% des internautes), et donc que ses failles, nombreuses et connues, concernent beaucoup plus de monde (à noter que la France ne vaut pas beaucoup mieux sur ce point-là).

Cette affirmation rappelle furieusement la fameuse tirade qu’on prête à Bill Gates : it’s not a bug, it’s a feature, non ? Il y a des fois où on se retrouve dans la situation de devoir faire à mauvais sort joli visage, mais là, sérieusement, il fallait oser. On retiendra d’ailleurs la réaction perspicace d’une des personnes qui assistaient à la conférence, qui a dit qu’il n’aimerait pas que la place de numéro 1 du pays en infections soit aussi valable concernant la grippe aviaire…