Archive pour 19 février 2007

Windows se vend mal… à cause des pirates, bien sûr !

Lundi 19 février 2007

Il y a quelques jours, Steve Ballmer, le frétillant VRP de Microsoft, nous annonçait qu’il ne fallait pas être TROP optimiste concernant les ventes de Windows Vista. Aujourd’hui, à mot couvert, il nous explique ce qui en selon lui est la cause : les pirates.

On se doutait bien que c’était trop demander à Microsoft de faire un tant soit peu d’auto-critique, mais ça ne semblait pas si mal parti : Ballmer avait bien admis que les ventes de Vista seraient très liées à celle de nouveaux ordinateurs. Mais Quid du manque de pilotes livrés avec le système ? Des pilotes de carte graphiques (nVidia comme ATI) lents et plantogènes ? Des applications incompatibles ? Du manque d’améliorations sensibles pour l’utilisateur au vu du prix à débourser ? Des exigences en terme de matériel pour que tout tourne correctement ? De ces retards inexplicables autrement que par pire incompétence de la part d’une grande entreprise comme Microsoft ? De cette protection anti-piratage tout aussi frustrante pour l’utilisateur légitime que pour le vilain téléchargeur ?

Bon, reconnaissons-le, c’est de bonne guerre : personne n’aime admettre ses égarements. Mais de là à rejeter la faute aux pirates alors que ce Windows est censé être beaucoup mieux protégé que les autres, c’est faire beaucoup d’éloges aux hackers tout en prenant les gens pour des imbéciles. Vista est certes une toute nouvelle machine en-dedans (ce qui est une bonne chose), mais il ne faut pas reprocher aux gens de ne pas acheter une nouvelle interface graphique à 300 euros plus les extensions matérielles et avec de nouveaux problèmes à gérer. Dans le monde réel, ça s’appelle de la prudence (méfiance ?), et c’est ce qui fait que l’utilisateur moyen n’est pas complètement un mouton.

De toute façon, Steve, ne t’inquiète pas : d’ici quelques semaines l’obligation pour les assembleurs de vendre leurs ordinateurs avec Vista va être active, et là tu vas à nouveau danser comme tu sais si bien le faire.