Archive pour mai 2007

Sondage pour les lecteurs de ce blog

Mercredi 30 mai 2007

Cela n’aura échappé à personne, je travaille dans l’informatique. Pour être plus précis, je suis dans les réseaux informatiques, leur design, leur déploiement et leur gestion. Avec les jours, je me rends compte que je lis des documentations techniques comme du petit lait, alors quand je retombe dans une publication “grand public”, il m’arrive souvent d’avoir l’impression d’être face à quelque chose de trop approximatif, voire trompeur par excès de simplicité. Mais je sais aussi que la déformation professionnelle, ça existe, et que ça a des effets dont on ne saisit que difficilement l’ampleur.

C’est en lisant cette page du site web d’Orange que j’ai commencé à réfléchir à un projet pour ce blog. J’encourage mes lecteurs à la parcourir en 5 ou 10 minutes, et à me dire ce qu’ils en ont compris et ce qu’ils en ont pensé. Les mots sont-ils bien choisis ? Les idées sont-elles claires ? Etes-vous capables de les restituer après lecture ?

Le projet que j’esquisse est le suivant : devrais-je parler de mon domaine d’activité sur ce blog, afin de faire autre chose que commenter l’actualité et, dans une certaine mesure, instruire ceux qui seraient intéressés par ce domaine ? Il va de soi que ce serait sous une forme vulgarisée, sympathique et terre-à-terre. Enfin autant que possible, bien sûr.

Essayer de rendre les notions d’adressage, de switching ou de routage un peu moins nébuleuses, est-ce une idée bien sérieux pour un blog perso ?

Cas d’école à l’usage de l’internaute crédule

Dimanche 27 mai 2007

Ce n’est pas la première fois que je vois ce genre de truc sur un site web, mais j’ai eu envie de faire cette note pour jouer les gentils cyber-éducateurs quelques minutes. Figurez-vous que ce matin, je surfe tranquillement quand voilà-t-y pas que d’un coup mon brave Firefox m’affiche une page étrange avec une barre qui se remplit. A peine le temps d’essayer de lire ce qui y est écrit que la fenêtre suivante s’incruste :

Le résultat tant attendu


Ah, que voilà une délicieuse fenêtre à la sauce du thème par défaut de Windows XP… Déjà plus amusé qu’inquiet, je recharge la page en question afin d’y regarder de plus près. Voici une petite capture :

Analyse en cours...


Alors comme ça, monsieur le programme en ligne prétend s’aventurer dans les tréfonds de mon disque dur ? Dommage qu’au moment où ce “test” se lance je sois sur un Mac, dont le système d’exploitation n’utilise bien entendu aucun dossier “C:\WINDOWS” ! Pour la crédibilité, on repassera.

Inutile de vous dire que peu importait qu’on clique sur “oui” ou sur “non”, on tombe sur la page de téléchargement du fameux DriveCleaner, qui, bien évidemment, n’est autre qu’un vulgaire spyware. Et quand bien même ce n’en aurait pas été un, il faut garder à l’esprit qu’un site web ne doit pas avoir accès à votre disque dur, et donc pouvoir en inspecter le contenu, et pour de multiples raisons, sécurité et vie privée notamment. Si jamais un site web arrivait à faire cela, ça voudrait dire que votre navigateur est une véritable passoire !

Pour en revenir au procédé mis en évidence dans cette note, je n’apprends peut-être pas grand-chose à mes lecteurs en leur disant que tous ces sites qui affichent ce genre de publicité déguisée ne font en réalité rien sinon abuser de la naïveté des gens peu expérimentés. Cela fait longtemps que la politique et le commerce sont pilotés par l’exploitation de la peur, il est logique que l’informatique y ait droit et c’est être sur la bonne voie que de s’en rendre compte.

Cela dit, il ya une raison pour laquelle je m’inquiète un peu quand même, c’est qu’en informatique, les gens sont généralement ENCORE PLUS crédules que dans les autres domaines. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à voir les ravages causés par le social engineering dans les entreprises, considérés depuis peu comme la menace la plus constante et la plus sévère vis-à-vis des systèmes d’information.

On ne le dira jamais assez : sur le web, il ne faut faire confiance à personne. Et encore moins à un logiciel.

La photo officielle

Mercredi 23 mai 2007

Soyons francs, je ne suis pas expert en photo et ne le serai jamais. Je dois même avouer que quand j’entends un spécialiste parler de photo, en général c’est souvent presque comme écouter un créateur d’art moderne : des phrases qu’on a l’impression de voir formées à la volée pour impressionner. Mais je ne me permettrai pas de renier que ce soit un métier… après tout, l’informatique provoque souvent le même effet auprès du vulgum.

Cela dit, même en tant qu’amateur, j’ai parfois envie de faire des remarques sur les clichés, même “pro”. Parce que la façon dont on perçoit le message d’une photo, après tout, c’est subjectif. Et surtout quand la photo s’adresse à un peuple tout entier.

Ce qui m’amène dans le vif du sujet. Vous l’avez sûrement tous déjà vue, la fameuse photo de notre nouveau Président. Si si, même ceux qui ont débarqué de la lune cette nuit. Il est donc a priori inutile que je vous la montre à mon tour, si ce n’est que j’ai envie d’en faire quelques commentaires. Donc je la montre quand même :

Sarkozy Président

Alors ce qui me vient à l’esprit, comme ça, en vrac :
- l’effet de lumière centrée donne vraiment l’impression qu’un spot a été directement projeté sur le sujet, ce qui est tout sauf naturel ;
- notre président n’est pas grand, et la taille des drapeaux semble s’amuser à nous le rappeler ;
- le cadrage supérieur fait qu’on se demande si les drapeaux ne sont pas accrochés au plafond ;
- je ne sais pas si c’est l’ampleur du costume ou la manière dont la lumière se reflète dessus (ou l’unique bouton fermé), mais notre président donne l’impression d’avoir pris 20 kilos depuis le week-end dernier…

Après, reste la question de savoir jusqu’où le photographe a pu soutenir sa vision des choses, ce qui est une raison supplémentaire pour ne pas crier à l’amateurisme. Mais avouez quand même qu’il y a certains choix qui peuvent laisser dubitatif.

Norton tue les PC chinois

Mercredi 23 mai 2007

La semaine dernière, le ciel numérique chinois était d’un bleu profond. Celui des écrans bleus de la mort de Windows XP, pour être précis. Du jour au lendemain, des milliers de PC se sont retrouvés dans l’incapacité de démarrer.

L’explication ? Il s’agit de Norton AntiVirus, pourtant censé protéger les PC. Les responsables du portage chinois de la mise à jour du 17 mai dernier ont semble-t-il décidé que les fichiers “netapi32.dll” et “lsasrv.dll” du répertoire système de Windows étaient de dangereuses backdoors et qu’il fallait les détruire sans sommation.

Norton tue Windows XP

Le résultat était pourtant prévisible, les fichiers en question étant vitaux pour Windows. Norton aurait-il quelques petits problèmes de (dé)localisation ? Bien entendu, le cher docteur ès système d’exploitation a promptement réagi en publiant un correctif. Mais pas de bol pour ceux qui ont eu les plantages, il n’agit que sur les PC qui avaient reçu la mise à jour défectueuse mais sans redémarrer entre-temps… Pour les autres, eh bien qu’ils se débrouillent. Après tout, ce n’est qu’une ré-installation de Windows comme une autre, procédure facile si on a un CD original. Mais là aussi, pas de bol, c’est quelque chose qui disparait au profit des partitions cachées sur le disque dur permettant une “restauration” (façon “on efface tout et on recommence) du système et des applications. Tout ça pour économiser quelques centimes en CD ou en DVD. Mais là, je digresse.

La moralité est toujours la même : quand vous installez un anti-virus ou un anti-spyware ou n’importe quel anti-truc qui vous garantit une protection meilleure que votre propre vigilance, informatiquement c’est comme si vous confiiez les clés de votre maison à quelqu’un : a priori il est là pour vous aider, mais en cas de disfonctionnement, intentionnel ou non, son pouvoir de nuisance est d’autant plus élevé.

PS : Hollande vire Kouchner

Vendredi 18 mai 2007

Ca y est, Hollande a mis ses menaces à exécution en annonçant que la procédure d’exclusion du PS allait être lancée concernant Bernard Kouchner.

Et dire que le même hollande maudissait Sarkozy à propos du fait que ce dernier était adepte du “avec nous ou contre nous”… Décidément, le PS est devenu un parti dont la tête ne sait plus du tout ni où elle va, ni comment réagir aux événements. Je ne suis pas vraiment à même de conseiller les adhérents de ce parti, mais en tout cas si j’en eûs été, j’en partirais derechef.

Kouchner a fait le bon choix. Même dans un gouvernement de droite, il y a sans doute bien mieux à construire ailleurs et autrement qu’en suivant ce triste spectacle de perdition et de panique.

Impôts en ligne : oui mais non !

Mercredi 16 mai 2007

Cette année, tout comme l’année dernière à la même époque, je m’apprêtais à déclarer mes revenus en ligne. Après tout, c’est facile, pratique (même pas peur des ratures !), et économique puisqu’on y gagne 20 euros de réduction.

Qui plus est, l’opération précédemment un (petit) poil fastidieuse d’acquisition du certificat électronique n’étant plus nécessaire, je m’étais vraiment fait à l’idée que la déclaration 2007 serait bien tranquille.

Eh bien NON ! Cette fois-ci, quand je demande à accéder à mon espace de contribuable, voici ce que j’obtiens :

Vous ne pouvez pas accéder à nos services en ligne cette année.

Votre accès sera retabli dès la prochaine campagne de déclaration de revenus.
Dès lors, nous vous invitons à déposer une déclaration papier auprès de votre centre des impots.

Nous vous présentons nos excuses pour ce désagrément.

En bon geek, avant de m’en remettre à l’assistance technique, j’ai tout essayé : créer un nouveau certificat, utiliser un autre navigateur, utiliser un autre ordinateur… rien n’y a fait, toujours le même message.

Finalement, je finis par me décider à demander de l’aide au numéro à 0,12 euros/minute indiqué par le site. Et la réponse du monsieur de claquer, terrible. En substance, à quelques mots près :

Vous ne pouvez pas accéder à nos services en ligne cette année.

Votre accès sera retabli dès la prochaine campagne de déclaration de revenus.
Dès lors, nous vous invitons à déposer une déclaration papier auprès de votre centre des impots.

Nous vous présentons nos excuses pour ce désagrément.

Ah, y’a pas à dire, même en ligne, le service public reste fidèle à lui-même. Et vu ce que Sarko pense de l’informatique, inutile d’attendre une révolution à ce niveau-là.

Pronostics et réflexions sur la démocratie

Dimanche 6 mai 2007

Allez, juste pour s’amuser un peu, jouons aux pronostics pour ce soir et les prochains jours :

- Sarkozy 55%, Ségolène 45% ;
- Dans le gouvernement Sarko, l’ouverture promise sera là : 1 ministre UDF, De Robien, et 1 ministre PS, Besson. Bah vi, vous vous attendiez à quoi, bandes de naïfs du centre et de la gauche ? :]
- Le PS éclate en deux entités, son aile “gauche dure” (Fabius, Emmanuelli, Mélenchon…), et son aile “centroïde” (Strauss-Kahn, Royal, Dray…). Tout est déjà prêt pour que ça éclate, à en croire les articles récents, et une défaite, surtout sévère, en sera l’alumette.
- Pas mal de grabuge dans les rues au cours des prochains soirs : entre le front anti-sarko des banlieues qui va vouloir tout faire péter et tous les démocrates qui auront pratiqué ce fameux “vote utile” (huhuhu), l’ambiance va être électrique.

A part ça, je lis un peu partout que la démocratie est en train de mourir en France ; ce qui nous arrive depuis 2002 (les choix du second tour, notamment) en serait un signe. Le peuple français est décidément un peuple qui adore rejeter ses responsabilités sur ses dirigeants. C’est réconfortant, après tout, de se dire que c’est pas sa faute à soi si le pays et le monde vont mal.

N’oubliez pas que la pertinence de la démocratie, par nature, repose sur la vertu des acteurs qui la composent, que ce soit les gouvernementaux, les élus, les opposants, les justiciers ET les électeurs. Montesquieu le disait déjà, bien avant qu’elle soit appliquée en France. La démocratie est un ensemble de règles permettant au peuple d’intervenir plus ou moins directement sur l’orientation politique de son pays, mais cela implique que TOUT LE MONDE ait un comportement exemplaire : courage, raison et franchise. Et pour moi, c’est là que ça coince.

Alors oui, en un sens, la démocratie est en danger : ne faire confiance qu’à un seul chaîne de télévision ou un seul journal, ne voter qu’en pensant à son intérêt propre et non à l’intérêt général, gober et appliquer sans réfléchir les recommandations d’un parti, croire à des inepties comme le vote utile ou l’Etat-providence, élire des personnalités qui ont été reconnues coupable de corruption… ce sont effectivement des attitudes qui menacent le bon fonctionnement de la démocratie.

Quand les citoyens utilisent, par manque de réflexion, par lâcheté ou par crédulité, des schémas de pensée viciés, les politiciens ne font qu’en profiter. Comme on le dit souvent, quand on n’a pas de réponse à une problème, il faut revenir aux fondamentaux. Et fondamentalement, les politiciens n’ont que deux modes de fonctionnement : obtenir le pouvoir quand ils ne l’ont pas, et le garder quand ils l’ont.

Ca ne les dédouanne pas de leur responsabilité, bien entendu, mais celle-ci n’est pas plus grande que celle des gens qui la leur ont confiée. Quelle que soit la compétence d’une personne, elle peut prendre de mauvaises décisions. Quand ce sont des millions de gens qui prennent une mauvaise décision, c’est forcément moins pardonnable.

Autrement dit, et pour finir : on a les dirigeants qu’on mérite. Ni plus, ni moins. Ceux qui ne sont pas contents ne doivent tourner leur colère que contre le peuple français, et rien d’autre.

Creative Zen Stone

Jeudi 3 mai 2007

Creative est une marque (assez) connue d’équipements audio, et, notamment ces dernières années, de baladeurs numériques. Aujourd’hui, ils annoncent le lancement d’un nouveau rejeton de la série “Zen”, le “Stone”. Il sortira à la fin du mois et ressemblera à ceci :

Creative Zen Stone

Sans vouloir être mauvaise langue, il me vient deux petites remarques, comme ça, en passant.

Premièrement, si mes souvenirs sont bons, c’était bel et bien Creative qui avait en premier raillé l’iPod Shuffle d’Apple, à l’époque de sa sortie en janvier 2005. L’argument se résumait à peu près à “un baladeur sans écran, ça ne marchera jamais”. Sauf qu’un an plus tard, le bidule sans écran avait déjà conquis 58% des parts de marché des baladeurs à mémoire flash.

Deuxièmement, je me demande quel effet ça leur fait, chez Creative, d’être obligé de concurrencer Apple en lançant une gamme sans écran, précisément celle pour laquelle ils ne pourront pas que difficilement obtenir de royalties liées à l’interface utilisateur ;)

Débat : hécatombe royale

Mercredi 2 mai 2007

Je ne vais pas chercher à comprendre pourquoi j’ai choisi de regarder ce débat. Aucun des deux candidats ne me donne envie, chacun pour ses raisons, de voter pour lui. Mais finalement je l’ai fait. Et je ne pensais pas qu’on arriverait à… ça.

Le résultat était prévisible, mais pas à un tel niveau. Car oui, ça fait plus d’une heure qu’on le voit en direct : un Sarkozy parfaitement préparé, aussi bien sur les arguments que sur l’attitude, et en face une Ségolène qui mélange tout et interrompt son interlocuteur en permanence. Elle a même osé LE truc impensable, lui ressortir le “tout devient possible, surtout le pire” des guignols et de Groland. Je ne l’aurais pas vu de mes yeux que je ne l’aurais pas cru.

Je ne vais pas m’éterniser sur le débat. Je me contenterai juste de persister et signer dans ce que j’ai déjà annoncé : dès demain, et encore plus dimanche soir, les socialistes vont regretter amèrement d’avoir éliminé Bayrou au premier tour.