Archive pour 14 juin 2007

Sarkozyvre contre le reste du monde

Jeudi 14 juin 2007

A votre avis, qu’est-ce que les français retiendront du récent G8 ? Les avancées diplômatiques entre pays riches et égotistes, les éternelles manifestations altermondialistes réprimées par la force, ou l’image d’un président de la France faire sa conférence de presse à moitié bourré ? Et oui, ça y est, la France a SON Boris Yeltsine !

Bon. Revenons un peu sur terre et posons-nous la question : où est le problème exactement ?

- Est-ce le fait qu’un français ait bu de l’alcool ? Etre ivre doit arriver à plus de la moitié du peuple de france chaque année, sans parler des 5 millions d’alcooliques chronique que compte notre beau pays.

- Parce cet homme a toujours affirmé ne jamais boire d’alcool ? Ah bon, vous y croyiez vraiment, vous ? Comment peut-on imaginer une telle ascension en politique française sans une goutte de vin ?

- Parce que ça ait été filmé ? Je suis sûr que beaucoup de français donneraient cher pour passer à la télé, quitte à être bourré comme un coin pour y arriver.

- Parce que c’est le président d’un pays ? A ce que je sache, ce n’est pas la première fois que ça arrive. Certains chefs d’état étaient régulièrement dans un état second, d’autres sont des alcooliques “repentis”, et d’autres encore n’hésitent pas à arpenter les salons en buvant tout ce que leur main peut atteindre… et ça ne choque pas grand-monde, me semble-t-il.

- Parce que c’était le G8 ? Je ne suis pas géopoliticologue, mais il est notoirement connu qu’on ne signe pas d’accords avec la russie sans boire de vodka.

- Tout cela ensemble, alors ? Là je pense qu’on touche au but : cette ivresse tombe au mauvais moment et sur la mauvaise personne, car elle suggère que le président français a conclu des accords en état de faiblesse. Après tout, les premiers sérums de vérité et mélanges euphorisants n’avaient-ils pas comme élément de base l’alcool ? Certains internautes en ont plutôt ri, ce qui n’est pas forcément plus intelligent que de s’en offusquer : la probabilité que les concessions faites dans un tel état soient contraires à l’intérêt du pays n’est pas à négliger.

Mais ce n’est pas tout, il y a un autre facteur largement aggravant : les réactions officielles sont évasives (voire hypocrites) au point d’amplifier le phénomène, et en y ajoutant l’évidente auto-censure de la presse et des médias français qui font tout pour nier l’évidence, l’effet est détonnant. Le net-buzz dans toute sa splendeur.

En tout cas, comme on pouvait le prévoir, ça donne de quoi jaser sur FuckFrance.com :

A new barman in town