Archive pour 28 octobre 2008

CrossOver gratuit grâce à George Bush !

Mardi 28 octobre 2008

“Si les décisions de George Bush finissent par avoir un effet positif sur l’économie, nous offrirons gratuitement notre logiciel à tout le peuple américain !”

Tel était l’annonce formulée le 2 octobre dernier par CodeWeavers (en français “les tisseurs de code” - les geeks auront du mal à ne pas rigoler), un petit studio de développement de logiciels. Provocation évidente à l’égard de l’actuel président des Etats-Unis, le “concours” exigeait la réalisation d’un des cinq critères suivants :

    - réduire le prix de l’essence à 2,79$ le gallon
    - réduire le prix moyen du lait à 3,50$ le gallon
    - créer au moins un emploi net durant l’actuelle année calendaire
    - ramener le marché immobilier à son état du 1er janvier 2008
    - faire comparaître Ousama Ben-Laden devant la justice

Et figurez-vous que grâce à la crise financière et économique qui continue à sévir à l’échelle internationale, l’un de ces objectifs a été atteint. Lequel ? Il s’agit du premier. En effet, avec la baisse drastique provoquée par la chute de la demande des pays en récession et la remontée du dollar, l’essence a bel et bien baissé, aux USA comme en France.

Chose promise, chose due : le logiciel-phare de CodeWeavers, CrossOver (qui permet de faire tourner des logiciels pour Windows sur Mac OS et Linux de manière presque native), est donc gratuit pour toute la journée du 28 octobre 2008.

Je vous laisse savourer le communiqué officiel de ce résultat :

Mission Accomplie !… euh pardon, mince alors !

Mes chers compatriotes. Comme vous le savez probablement, le challenge que nous avons envoyé à notre Président a été relevé. Bien sûr, un de ses objectifs a été atteint de la plus mauvaise manière possible : en détruisant l’économie mondiale. Et même si c’est le Président Bush qu’il faut remercier/blâmer pour cela, je ne peux pas m’empêcher de me sentir personnellement responsable du plus grand effondrement financière depuis les années 30.

Comment aurais-je pu deviner que le Président prendrait mon défi tellement au sérieux ? Je pensais honnêtement qu’il n’y avait pas moyen pour lui de le relever. Mais mettre au point un tel scénario catastrophe, c’était du pur génie. J’ai clairement sous-estimé cet homme.

Je me sens honteux de l’avoir titillé de la sorte, et j’assume mon entière responsabilité pour l’éventuelle volatilisation des économies que vous possédiez avant la crise. En gage de mes excuses, nous vous offrons notre logiciel gratuitement.

P.S. : Si vous êtes sous Mac OS ou Linux, je vous conseille de télécharger ce logiciel. Je l’ai testé il y a quelques mois, et même s’il est loin d’être parfait, on aurait tort de s’en priver s’il est gratuit…