Archive pour 20 avril 2009

USA Tour / 20 avril : Antelope Canyon & Lake Powell

Lundi 20 avril 2009


View Larger Map

La nuit de camping fut nettement plus agréable que celle au Joshua Tree National Park : température beaucoup plus clémente, un vent beaucoup plus léger… et un paysage bien plus beau encore. La vue du Lake Powell en sortant de la tente flatte fort agréablement les mirettes ! Vous vous demandez peut-être comment cela se fait que nous nous sommes endormis au Glen Canyon pour nous réveiller au Lake Powell… Eh bien c’est tout simplement parce que c’est le même endroit ! Le Lake Powell est en réalité l’étendue d’eau qui remplit le Glen Canyon sous l’effet du Glen Canyon Dam, un des multiples barrages qui régulent la circulation du fleuve Colorado dans la zone sud-ouest des Etats-Unis. J’aurai l’occasion de vous en reparler prochainement.

À cette période de l’année, après la fonte des neiges, le canyon est rempli d’eau et ne se visite donc pas vraiment à pied. C’est pour ça qu’il existe une compagnie locale qui assure des visites en bateau, ce que nous avons décidé de tester. Nous avons opté pour une balade de 3 heures environ, dans l’après-midi. Ce qui nous laisse le temps pour aller visiter un “slot canyons” (canyon plus profond que large) très populaire situés non loin de là, vers le sud. Antelope Canyon est en réalité composé de deux circuits, un “lower” et un “upper”, creusés par l’eau et dans lesquels certains passages sont si étroits qu’un humain a du mal à se glisser. Encore une fois, nous avons de la chance : la fin de la matinée est le meilleur moment de la journée pour profiter des meilleurs effets de l’éclairage du soleil.

La visite laisse une impression étrange, un peu comme être dans une prison. Les roches sont de forme arrondie et lisses, un peu comme si un musée d’art contemporain faisait une gigantesque exposition de poteries abstraites, avec une couleur allant de du beige au rose en passant par l’oranger, et on pourrait rester des heures à regarder les rayons du soleil glisser sur les anfractuosités. Les visites ne se font qu’accompagné d’un guide (le notre jouait de la guitare pour contribuer à l’ambiance…), notamment pour prévenir les risques liés aux “flash floods”, ces innondations qui peuvent survenir très rapidement et avec peu de signes avant-coureurs. Pour vous donner une idée, sachez que le 12 août 1997, onze touristes (dont 7 français) sont morts noyés dans ce même canyon, suite à une flash flood… Brrr !

L’après-midi, comme prévu, nous avons pris place à bord du bateau de tourisme qui a fait un large tour sur le Lake Powell, en commençant par le bassin principal, juste derrière le barrage. Le Lake Powell est en réalité un immense réservoir d’eau dont le débit est rigoureusement contrôlé afin de permettre aux contrées environnantes de profiter de l’eau du Colorado sans en subir les inconvénients, et notamment les crues destructrices. C’est pour cette raison que le niveau d’eau varie continuellement au cours de l’année, comme en témoignent les marques blanches sur les falaises.

Inutile de vous dire qu’une telle étendue d’eau calme ne pouvait qu’attirer les plaisanciers, et c’est en toute logique qu’on trouve plusieurs marinas, entre autres ports et activités aqueuses… Ce n’est pas pour rien que le Glen Canyon s’appelle aujourd’hui en réalité “Glen Canyon National Recreation Area” !

Une fois la visite en bateau achevée, nous avons repris la route vers le nord jusqu’à Hatch, une petite ville d’assez haute montagne située non loin de Bryce Canyon, notre prochaine étape.