Archive pour 10 avril 2010

Tourisme professionnel

Samedi 10 avril 2010

- Dis-moi, cher collègue, tu te souviens que ce week-end on est d’intervention au centre logistique du Nord ?
- Bien sûr ! D’ailleurs j’étais en train de me dire que si on s’arrange pour arriver vendredi après-midi, on pourra tout bien préparer le soir-même afin de commencer sans tarder le samedi matin.
- Ouaip. Comme ça on devrait avoir fini avant la fin de la soirée.
- C’est l’idée, en effet. Mais comme on est obligé d’être sur place le lundi matin pour s’assurer que tout fonctionne bien pour le redémarrage de la production, il faudra trouver quelque chose à faire le dimanche…
- C’est justement à ça que je pensais : je crois que j’ai trouvé une idée sympa pour occuper un dimanche annoncé comme pluvieux ailleurs que dans le ch’nord.
- Ah oui ?

Et voilà comment, avec un collègue, je me suis retrouvé à visiter Bruxelles un dimanche de mars dernier, entre deux jours d’intervention professionnelle dans le nord de la France. Une bonne occasion de faire un peu de tourisme pour se changer les idées, assurément. Bruxelles est une ville fort sympathique, bien qu’assez petite pour sa partie centrale, et avec assez peu de monuments en dehors de la zone de la Grand-Place.

Notre visite a commencé par celle de l’Atomium, cette prouesse architecturale datant de 1958, année de l’exposition universelle qui eut lieu à Bruxelles. Le contenu des sphères accessibles n’est pas transcendant (principalement des expositions sur le modernisme du XXème siècle), mais explorer cette structure alambiquée en sachant se repérer par rapport à son aspect extérieur est réellement captivant.

Puis nous nous sommes garés du côté de la gare centrale, afin d’explorer le centre-ville à pied. Nous avons donc parcouru la plupart des rues entourant la Grand-Place avant de nous arrêter un peu sur cette dernière pour y faire la photo panoramique que vous pouvez voir dans la gallerie ci-dessous.

Troisième étape : le musée de la bande dessinée belge, situé au nord-est du centre-ville. Pas très facile à trouver car étonnament discret par rapport à l’importance de la BD en Belgique (bon nombre de rues du centre de Bruxelles portent un second nom de héros de BD en remerciement aux aides financières pour ravaler les façades). Hélas, nous n’avons pas pu y rester très longtemps, ce musée fermant à 18h..

Il nous restait alors tout juste le temps d’essayer un des nombreux bars à bière de la capitale belge, et c’est la “Mort Subite” où nous avons été introduits par un de mes amis qui habite sur place depuis près de deux ans. Un bon restaurant de spécialités de la mer avant de retrouver notre chambre d’hôtel français, l’embauche commençant à 6h30 le lendemain matin.

En résumé, un dimanche qui est passé très vite faisant suite à une idée (un poil) opportuniste mais que je n’ai pas regretté une seule seconde d’avoir eue ! ;)