28 mai : Ise, la ville sacrée

Only ones with imperial powers shall pass.

Vendredi 28 mai 2010, 17h52

Ise, dont l’ancien nom était Ujiyamada, est une ville située au sud-est de la préfecture de Mie. Sa principale caractéristique, pour le touriste, est d’abriter le Ise-jingu, le sanctuaire le plus sacré de tout le Japon.

Ce sanctuaire est divisé en deux entité distinctes et séparées de 6 kilomètres environ : les sanctuaires “extérieur” (geku) et “intérieur” (naiku). Pour des raisons pratiques, nous n’avons pu visiter que le second. Dédié à Toyouke-Omikami, déesse de la nourriture, du vêtement et du logis (les trois besoins vitaux). Ce sanctuaire est considéré comme le plus beaux des deux, même si toute sa partie centrale reste inaccessible au grand public. Seul l’empereur et quelques moines y ont accès. De hautes palissades empêchent tout regard indiscret, même si quelques toitures peuvent être aperçues par endroits. L’entrée de la partie centrale est gardée par de grand rideaux, qui rendent la porte visible lorsqu’il y a du vent.

Malgré cette limitation, ce sanctuaire reste une visite enchanteresse : la communion des énormes structures de bois et de la nature est saisissante, et l’harmonie qui s’en dégage est vraiment agréable à l’oeil. On se retrouve facilement à flâner pendant des heures malgré la relativement faible surface accessible. Parfois un daim peut être aperçu en train de fouiner dans un morceau de forêt, ou en train de traverser un chemin : l’animal y est sans doute au moins aussi sacré qu’à Nara ou à Miyajima…

Un commentaire pour “28 mai : Ise, la ville sacrée”

  1. hanzo France dit :

    bonjour, j aime beaucoup vos photos. je vous contacte car je preare un voyage au japon, et je voulais savoir si vous connaissez la meilleure ville de depart pour aller a Ise et à quel prix, en vous remerciant d avance

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.