Centième

Eh ben ça nous rajeunit pas…

Mercredi 16 novembre 2005, 23h03

Comme le suggère le titre de cette note, celle-ci est bien la centième sur ce blog. Je ne suis pas fan des célébrations, mais ça me donne une occasion de faire un peu le point sur cette petite aventure personnelle dans laquelle je me suis lancé en aveugle il y a presque 9 mois.

Depuis février dernier, donc, j’ai pu essayer d’atteindre un nouveau degré de cette sensation de partager avec la communauté un des sujets qui m’intéresse le plus : la technologie et son impact les gens que nous sommes. Et je parle de “nouveau degré” car le blog me permet d’être autrement plus réactif qu’avec une chronique comme celle que j’ai tenue pendant 4 ans, de 2001 à 2005. Pour le moment en état de stase, sa destinée à moyen terme m’est encore inconnue, car j’ai encore besoin de prendre du recul en explorant d’autres pistes. Il est cependant hors de question de la renier tant elle m’a fait du bien en me permettant d’extérioriser des idées que je me sens le besoin de partager.

D’un point de vue plus pratique, la publication des notes sur ce blog (basé sur le logiciel libre Wordpress, enversion 1.5 récemment migrée en 1.5.2) est bien plus aisée que via du HTML pur et dur comme mon site web en est encore un renégat représentant. On tape, on applique quelques petites balises, et on a une mise en page cohérente tout du long. Bien sûr, quelques connaissances en PHP et en feuilles de style CSS finissent par être nécessaires pour se sentir réellement chez soi, mais personnellement, quand j’ai installé mon package, je n’en connaissais rien du tout. Tout s’est fait naturellement, avec un peu de curiosité, comme souvent en informatique. J’ai ainsi pu modifier progressivement plusieurs éléments de présentation, afin de le personnaliser, et j’espère qu’ils n’auront pas échappé à mes (éventuels) lecteurs réguliers.

Cent notes, voilà qui est tout de même un chiffre non négligeable, surtout en considérant que j’essaye de ne rien publier qui n’ait pas au moins un minimum d’intrêt (qu’il pousse à la réflexion ou bien au rire) et dans un style lisible. Pas toujours concis, je le reconnais. Mais j’attache beaucoup d’importance à ces choses-là tout de même. En tous les cas, je n’ai pas envie d’arrêter.

A bientôt pour la suite des aventures de Celeri et de son blog !

Un commentaire pour “Centième”

  1. Tût-tûûût qui n'a fait que constater France dit :

    “Tout s’est fait naturellement, avec un peu de curiosité” …
    Et quelques nuits de sommeil de perdues, héhéhé :p

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.