Comment gagner 1 million de dollars

Qui veut mes pixels, mes beaux pixels ?

Vendredi 30 décembre 2005, 10h05

La société de consommation est une hiérarchie assez simple car toujours basée sur deux classses : Il y a ceux qui créent et ceux qui consomment, ceux qui vendent et ceux qui achètent, ceux qui arnaquent et ceux qui se font arnaquer, etc. Mais il y a toujours quelques cas particuliers, quelques petits malins qui échappent à cette dualité, ou mieux encorent arrivent à l’utiliser à leur propre bénéfice.

Alex Tew, étudiant anglais de 21 ans, fait probablement partie de ces rares personnes. Se demandant comment il va pouvoir financer ses études à l’université, il a l’idée d’ouvrir un site web sur lequel il va mettre en vente des pixels. Il met ainsi en ligne une image d’un million de pixels, la découpe en carrés de 100 pixels chacuns et ouvre à la vente pour environ 100 dollars, offrant ainsi la possibilité aux acheteurs d’y afficher ce qu’ils souhaitent. Il vend les premiers à quelques proches et amis puis, une fois son premier millier de dollars en poche, s’achète un article de presse. La curiosité et le buzz ont fait le reste : l’opération s’est très vite auto-transformée en campagne d’affichage publicitaire et, en moins de 4 mois, il a réussi à vendre plus de 90% de ses cases, bien parti pour toucher le million espéré.

Le site ressemble maintenant à une énorme mosaïque de lettres et de petites images colorées, mais incluant assez peu de logos connus. Il semble que ce soient plutôt de jeunes petites entreprises du web qui cherchent à bénéficier de cette forme révolutionnaire de sponsoring personnel. Lequel fait déjà des envieux, car on y trouve même des “clones” du site en question, dont un français !

Un commentaire pour “Comment gagner 1 million de dollars”

  1. abderrahim akrout Morocco dit :

    monsieur:
    je suis un jeune homme marocain,né en 1970 a meknes maroc.
    je chercher comment gagner un million dollars.
    merci tous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.