Impôts : l’avantage cyber


Jeudi 21 avril 2005, 23h50

Avis à tous ceux qui n’ont pas encore rempli leur déclaration en ligne : le fisc consent à un nouvel effort.

Littéralement dépassé par son succès, le service de déclaration de l’IR sur le net connaît des problèmes de saturation quasi-permanents. Et pour cause : avec bientôt plus de 3 millions de télédéclarations, l’objectif initial de 1,5 million pour l’année a été pulvérisé.
Ainsi, ceux qui ont fait le choix de la modernité bénéficient d’un nouveau délai, et sans plus aucune distinction de zone. La seule exigence est de rendre votre copie avant le 15 mai à minuit.

Pour expliquer un tel engouement, nul doute que l’explosion du haut débit en 2004 y est pour beaucoup, mais pas seulement. Les délais supplémentaires et le petit cadeau de 20 euros ont sûrement aussi un rôle.
Ce que je me demande, c’est la déterminance du fait que l’internaute n’a plus besoin d’envoyer ses justificatifs. Il doit bien sûr les conserver pour le cas où on les lui demanderait, mais gageons que la simplification de la procédure ainsi que la fort probable impression d’être plus libre et moins soumis à l’exatitude y sont également pour quelque chose.

En tout les cas, pour les concernés, n’attendez pas les dernières heures : l’encombrement du net se fera plus sentir que celui des boîtes aux lettres et on ne sait pas si le cachet du FAI fera FOI !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.