L’opérateur historique et la mauvaise foi

Hein ? Une ligne coupée ? Où ça ?

Mercredi 5 décembre 2007, 19h23

Figurez-vous que j’étais en perte de connexion au net depuis mi-novembre. D’un seul coup, sans aucun signe avant-coureur, ma freeboîte n’arrivait plus à se synchroniser. Après quelques tests à la portée de l’humble bidouilleur que je suis, j’en arrive à la conclusion que ma ligne est coupée.

Je signale bien sûr le problème à la hotline de Free le soir même, qui me fait faire sa batterie de tests habituels : OUI la freebox est bien sous tention, OUI le câble téléphonique est bien branché à la prise murale, OUI j’ai essayé de la redémarrer, etc. Je signale au passage que j’ai déjà essayé un autre modem et une autre prise téléphonique. Le technicien finit par admettre qu’il faut contrôler ma ligne et lance sa procédure en trois temps :
1 : Free vérifie ses installations
2 : si échec, un technicien vient vérifier le signal sur mes prises
3 : si re-échec, on prévient l’ “opérateur historique” (France Telecom, pour ceux qui ne connaissent pas cette appellation)

Au bout d’une semaine, je reçois la confirmation que Free n’a rien décelé sur ses équipements, et donc décide d’envoyer quelqu’un chez moi… mais pas avant 2 semaines. Cool. Heureusement, je ne suis pas très occupé ces temps-ci, donc je peux être là. Il débarque donc hier après-midi, avec ses équipements de test, et son verdict est sans appel : ligne totalement coupée, rien ne circule dessus. 3 semaines pour en arriver là…

Le lendemain matin, ce matin donc, je reçois confirmation qu’un ticket pour incident a été envoyé à FT pour qu’ils vérifient ma ligne. Je me dis que bon, on doit être parti pour attendre une bonne semaine avant d’avoir des nouvelles… Mais à peine le temps de mettre un peu le nez dehors dans l’après-midi, je constate que le signal est revenu ! Je teste mon accès au net, le téléphone, la télévision, tout marche. Youpi. C’est bien la première fois que je vois FT réagir aussi rapidement au signalement d’un incident. Même lorsque j’avais affaire à leur “Business Service”, autrement dit les accès professionnels, il arrivait souvent que ça prenne plus de temps que ça.

Mais rassurez-vous, on parle bien de France Telecom, là, et il fallait bien que quelque chose cloche (huhuhu). Je vous rassure, la ligne fonctionne toujours bien… mais je viens de recevoir le retour qu’a reçu Free de son ouverture de ticket chez FT : STT. Kézako STT ?

STT pour “Signalisation Transmise à Tort”, signifiant que l’opérateur historique n’a detecté aucun défaut sur leurs équipements.

Trop fort, France Telecom… on leur signale un problème, ils le corrigent en un clin d’oeil (ce qui signifie que ce ne devait pas être très grave, sans doute un débrassage involontaire) et répond “non non, y’a pas de problème !”. Circulez, y’a rien à voir !

Ca sent la bidouille faite à l’arrache dans l’espoir de ne pas avoir à payer de pénalités, ça. Et le pire, c’est qu’ils s’imaginent que tout le monde va gober ça… Moi je m’en fiche un peu, dans la mesure où Free me remboursera quoi qu’il arrive mes 3 semaines sans accès. Mais j’ose espérer qu’ils ne se laisseront pas embobiner par l’ “opérateur historique”…

2 commentaires pour “L’opérateur historique et la mauvaise foi”

  1. Gauthier Australia dit :

    Une jarretiere qui saute ca arrive assez vite quand les mecs font pas gaffe en se balladant dans les couloirs du repartiteur :)

  2. Tût-tûûût France dit :

    Sshouette, ton net est revenu ;)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.