Nos claviers, ces nids à microbes

Une bonne occasion de demander un nouveau portable à son patron ?

Mercredi 18 janvier 2006, 23h38

Un canard informatique suédois a mené une étude au résultat étonnant, quoique logique : les claviers de nos ordinateurs seraient de véritables bouillons de culture, recouverts de bactéries et autres saletés peu recommandables aux gens inquiets pour leur santé.

Afin de savoir ce qui se cache sur les touches de claviers, le magazine PC För Alla a commandé une étude de la question à Pegasus Lab. Lequel dit avoir trouvé, sur un clavier typique, quelque 33 000 bactéries et 3 100 champignons différents. Les touches “espace” et “entrée” seraient les plus virulentes, car les plus fréquemment utilisées.

L’article ne précise pas sur combien d’ordinateurs ont été menées les mesures ni s’il s’agissait de matériels personnels ou professionnels, mais ça donne tout de même une indication… surtout quand on apprend qu’une cuvette de toilettes normale, elle, n’abrite que 265 bactéries en moyenne ! Quand on pense à ceux qui placent consciencieusement une ou deux épaisseurs de papier hygiénique sur la cuvette avant d’y poser leur séant…

Alors, faut-il mettre des gants avant de taper un mail ? Faut-il laver son clavier tous les jours et après son utilisation par un ami ou collègue ? Faut-il se laver les mains après avoir cliqué sur sa souris ? Sans être un expert en la matière, j’aurais tendance à dire : pas plus que nous réagissons de la sorte avec les poignées de porte, les pièces de monnaie ou tout simplement les mains des autres personnes. Ce qui ne veut pas dire jamais, bien entendu !

Un commentaire pour “Nos claviers, ces nids à microbes”

  1. El Jj France dit :

    Mais il y a enore pire : les barres dans les transports en commun….

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.