Note2be : fermera ? fermera pas ?

That is the question…

Lundi 3 mars 2008, 11h27

Note2be, vous en avez forcément entendu parler : profitant du trouble semé par les préconisations du rapport Attali à propos de l’évaluation des professeurs fin janvier dernier, il permet aux élèves de noter leurs professeurs. Théoriquement. Car en fait, cettre phrase est, en pratique, totalement fausse.

D’une part, n’importe qui peut s’inscrire, la vérification de l’identité est inexistante (même l’adresse eMail, tant qu’elle contient un ‘@’ est considérée comme valide, et sans message de validation à la clé). Ainsi, les professeurs eux-mêmes, les parents d’élèves, ou tout autre quidam peut donner son point de vue et des notes, sans contrôle. D’autre part, même en tant qu’élève, on peut noter absolument n’importe quel prof, y compris un ne faisant pas partie du parcours scolaire qu’on a déclaré au moment de l’inscription. Et enfin, les incohérence dans les notes ne donnent lieu à aucune correction, ni interrogation.

Vous l’aurez compris, Note2be, c’est du grand n’importe quoi. La liberté est totale, et par conséquent, la crédibilité des notes est nulle. Quel crédit peut-on accorder à un site qui n’effectue pas le moindre contrôle, ni des notes, ni des identités ?

C’est normalement aujourd’hui même que devrait être rendue la décision de justice décidant des évenutuelles sanctions à l’égard des créateurs du site, suite à une plainte déposée par le SNES il y a de cela trois semaines. Le syndicat des enseignants peste contre la stigmatisation des professeurs, qui avalent déjà bien assez de couloeuvres de la part de leur hiérarchie et de celles des parents d’élèves. Les créateurs du site, en toute logique, revendiquent la liberté d’expression.

Un élève est-il à même de noter ses enseignants ? Question qui porte à débat. Personnellement, j’aurais tendance à penser que non : pour moi, le pouvoir d’évaluer doit être accompagné d’une reconnaissance de cette faculté d’évaluer. Ainsi, les professeurs sont normalement notés par des inspecteurs de leur académie. En entreprise, qui accepterait d’être évalué par ses subalternes ? Et les parents, quel crédit accorderaient-ils aux notes que leur donneraient leurs enfants ?

Dans les milieux où la hiérarchie n’est pas claire, comme par exemple la communauté scientifique, on accepte alors le jugement des pairs, à condition qu’ils soient plusieurs. Mais là encore, il y a une reconnaissance nécessaire du pouvoir de juger.

En ce qui me concerne, il n’y a qu’une seule structure dans laquelle j’ai pu noter mes enseignants, c’était en cycle ingénieur. Mais cette évaluation était très encadrée : des cases à cocher, éventuellement de commentaires personnels, mais ça ne sortait pas de l’école, et même les professeurs ne pouvaient pas y avoir accès. C’était clairement la direction de l’école qui évaluait, en utilisant pour cela un pouvoir de délégation auprès des élèves.

Une question importante se pose : Note2be est-il un site vraiment légal ? La rubrique “données personnelles” mentionnne un enregistrement à la CNIL (pour rappel, un dépôt à la CNIL est obligatoire pour toute base de données contenant des noms), mais pas de numéro de dossier… Et personnellement, j’imagine assez mal les responsables de cette institution donner leur aval à une telle base de données. Cela dit, on connait leur surcharge chronique dûe à leur criant manque de moyens.

En attendant la réponse de la justice, j’aurais tendance à penser que Note2be n’est rien d’autre qu’une vaste bêtise, qui aura son heure de gloire durant quelques temps, et qui finira aux oubliettes avant la fin de l’année. Pour la bonne et simple raison que ça ne dépassera jamais le stade du simple délire de gosses, le contenu du site n’ayant aucune légitimité statistique. D’ailleurs, quand on parcourt les forums, on voit tout de suite de quoi il retourne : le soupçon est permanent entre les membres, et tout le monde s’accuse d’être de l’autre bord…

[Edit / 13h45] : Ca y est, le juge a rendu son verdict. Les auteurs du site peuvent laisser ce dernier en ligne, mais doivent en retirer tous les noms de professeurs. Il a en effet été retenu que la présence de publicité faisait de Note2be un site marchand, lequel ne peut dès lors se prétendre espace d’expression. Cette décision lui fait du perdre tout l’intérêt et le condamne à n’être guère plus qu’un forum parmi tant d’autres sur le net…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.