Pourquoi la presse online commence à m’énerver

Flux Relous Super Saoulants

Jeudi 3 juillet 2008, 10h28

Il y a quelques années, quand j’ai commencé à délaisser l’information télévisuelle en faveur de la presse online, ma principale motivation était que je pouvais enfin faire le tri entre les nouvelles comme je l’entendais. Je commençais à en avoir un peu marre de la façon dont étaient organisés les bulletins télévisés, avec cette tendance à noyer ce qui est important ou intéressant entre des couches épaisses de sensationnalisme. Sans parler des “éditions spéciales” en cas de gros événements ou d’élections, particulièrement lourdes et indigestes pour quiconque souhaite avant tout avoir une vision d’ensemble du monde, et non une (fausse) impression d’expertise sur ce qui se passe autour de la raie de ses fesses.

Et puis, c’est aussi cette gouvernance par la peur, qui est de plus en plus évidente, qui m’a fait fuir ces grandes messes de 13 et de 20 heures. Et là, je ne parle pas que de TF1, mais de toutes les chaînes, moyennes ou grandes, spécialisées ou non. Tout est fait pour que la peur s’installe dans le cerveau de chaque spectateur, de façon à le rendre bien réceptif et malléable. Et comme ce sont de vrais professionnels qui s’occupent de ça, on peut leur faire confiance pour se laisser glisser dès qu’on arrête d’être vigilant. Autant prendre de la distance, donc.

Le Web présente l’immense avantage de ne pas être obligé de suivre le flux imposé par ces chaînes, mais de se faire un aperçu rapide des articles, en choisissant ce qu’on veut approfondir. La banalisation des flux RSS et Atom a donné un coup de fouet à cette façon de faire, se révélant ultimement efficace sur des sites-portails personnalisables comme Google IG ou Netvibes.

Hélas, trois fois hélas, même sur le net on assiste maintenant au retour de ces fichues “éditions spéciales” qui rétrécissent notre champ de vision. Voyez vous-même cette capture d’il y a quelques minutes :

Presse unanime... et uniforme

Heureusement, il y a quand même bon nombre de sites informatifs qui savent éviter cet écueil. Et même s’ils se font généralement “récupérer” par cette uniformatisation, d’autres naissent pour les remplacer. L’internet est une machine en constante évolution, et une mise à jour constante de ses souces d’information est le prix à payer pour ne pas se faire rattraper par le mainstream.

Et sinon, vous êtes au courant qu’Ingrid Betancourt a été libérée ?

9 commentaires pour “Pourquoi la presse online commence à m’énerver”

  1. Nenyx France dit :

    Non, c’est vrai ? Moi en tout cas, je savais pas …

    Pfff, même chez toi on en parle, voilà, toi aussi tu t’es aligné sur le mainstream ^^

    Bah, on va en entendre parler quelques semaines, puis après on sera tranquille (j’espère). Tiens sinon, une petite information qui serait passée inaperçue pour moi sans Lieux Communs: http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/politique_numerique_1308/ordinateurs_systemes_exploitation_luc_60518.html

    Comme quoi hein y’a aussi d’autres infos à côté ^^ et des surprenantes pour qui suit un peu cette actualité là.

  2. Celeri France dit :

    Eh mais moi aussi je l’avais lu, tu penses bien que je ne lis pas que la presse généraliste, surtout un jour comme aujourd’hui ;-)

    Il faut croire que ce brave Luc a senti le vent tourner avec l’affaire Darty… Un bel exemple de girouette !

  3. Nenyx France dit :

    D’autant plus girouette qu’avant de prendre ses fonctions actuelles, il était plutôt pour l’affichage séparé des prix, et en ce beau mois de juin il affirmait encore qu’il n’y avait pas besoin de changer quoi que ce soit à la situation actuelle. D’ailleurs c’est bien dit chez PCImpact. Comme quoi, en remontant un peu dans le passé on peut trouver des choses bien amusantes :p

  4. Nenyx France dit :

    Tiens au fait (et désolé pour le double post), quels sont tes sites de news habituels ?

  5. Celeri France dit :

    Désolé, la loi m’autorise à ne pas dévoiler mes sources :p

  6. Nenyx France dit :

    Tu ne crois pas que cela relève d’un impératif prépondérant d’intérêt public ?

    http://www.textes.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10179&article=14256

    :p

  7. Tût-tûûût France dit :

    Pour ne pas entendre parler que d’Ingrid, j’écoute la radio en allemand. J’avoue que les problèmes de trésorerie des hôpitaux germains sont pas passionnants par ailleurs, mais bon…

    Allez, ils vont pas tarder à se calmer, la nouvelle va bientôt perdre de sa fraîcheur…

    (Zut,on me chuchote à l’oreillette que les journalistes mangent aussi des nouvelles pas fraîches…)

  8. Nenyx France dit :

    Avec ses 47 ans elle est pas si nouvelle ni si fraiche que ça ^^

  9. Celeri France dit :

    Tût-tûûût >> Normalement ils ne mangent pas des nouvelles pas fraîches, vu qu’elles sont difficiles à déterrer… ils préfèrent des nouvelles fraîches, mais le problème c’est qu’une fois mâchées, ils les recrachent pourries. Et comme ils aiment aussi récupérer le boulot pré-mâché des autres, fatalement ils mangent des nouvelles pourries, qu’ils re-pourrissent à leur tour, puis d’autres les re-pourrissent, etc. Beurk. (excusez-moi, je dois aller aux cabinets)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.