Protège-toi toi-même !


Mardi 6 septembre 2005, 14h29

“Au lieu d’utiliser des cartes volées, les criminels d’aujourd’hui préfèrent s’approprier l’identité d’autres personnes et utiliser une carte en leur nom”.

Tel est le constat du Docteur Emiliy Finch, chercheuse en criminologie à l’Université de East Anglia en Angleterre. Selon elle, les fraudes et arnaques profitent de plus en plus d’un grave défaut des sociétés modernes : la technologie inspire trop la confiance. Et qui dit trop de confiance dit manque de vigilance, qui se traduit de deux façons complémentaires : par la quantité d’informations d’identification que nous laissons derrière nous (et notamment dans nos poubelles), et par notre disposition à fournir des informations confidentielles à des gens peu scrupuleux.

La fraude moderne, lorsqu’elle est confrontée à des obstacles technologiques, tend dès lors à utiliser les faiblesses de l’homme plutôt que celles de la machine. Les systèmes de protection sont certes plus efficaces, mais également plus flous, donnant ainsi une fausse impression de sécurité totale et nous font baisser notre garde.

Les pirates connaissent surtout très bien les gens et ce qu’il faut faire pour obtenir de leur part de quoi contourner les protections ; chacun d’entre nous est donc à la fois son meilleur ami et son pire ennemi. Faudra-t-il bientôt que les experts en sécurité travaillent main dans la main avec les sociologues ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.