Si ce n’est toi, c’est donc ta fille


Jeudi 6 octobre 2005, 21h13

Certains d’entre vous se rappellent peut-être de la navrante histoire de cette fille de 13 ans que la RIAA accusait d’avoir copié et partagé illégalement en ligne de la musique. Il y a quelques mois, la toute puissante accusation avait déposé plainte contre sa mère, dans l’espoir d’en obtenir une grosse amende, comme pour les victimes de son gigantesque raid de plus de 700 odieuses personnes ayant piraté de la musique.

Pas de chance, en septembre dernier, la justice ordonnait la clôture du dossier. “Dismissed with prejudice”, voilà le verdict final, qui signifie que la plainte doit être retirée sans possibilité de la renouveler. Un beau coup de pied aux fesses de l’association vindicative, on peut le dire.

Question : que faire quand on ne peut pas atteindre la mère par le biais de la fille ? Eh bien on attaque directement la fille ! A ce niveau-là, on ne peut que se demander s’il ne s’agit pas d’un acte de pure revanchardise, tant il est dénué de morale tout autant que de bon sens.

Un jour, quand les artistes se rendront vraiment compte des personnes qui prétendent représenter leurs intérêts et leurs droits…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.