The IT Crowd, une série à pirater

Pas de diffusion, pas de pognon !

Dimanche 3 août 2008, 19h11

Il y a quelques semaines de cela, un collègue m’a fait découvrir une série anglaise : The IT Crowd. Celle-ci met en scène Jen, jeune manager qui se retrouve à diriger le service informatique de la société Reynholm Industries basée à Londres - et dont les activités ne sont pas spécifiées. Cette “promotion” lui est accordée car elle a maquillé son CV en y ajoutant des compétences en informatique alors qu’elle n’en a aucune. C’est donc une femme ambitieuse et fashion victim qui doit prendre en charge Roy et Moss, les techniciens informatiques présentant chacun de nombreux signes d’une nerdose plus ou moins aiguë, doublée d’une flemmingite tenace.

Le trio de winners

Inutile de le cacher : tout geek qui se respecte DOIT avoir vu les deux saisons de cette série. Mais que les gens normaux se rassurent, ce savoureux mélange de l’humour anglais et de la culture geek peut même être dégusté par toute personne ayant l’occasion de fréquenter des informaticiens. Même si certains clins d’oeil (à commencer par les T-shirts de Roy) leur échapperont, ça ne les empêchera pas de franchement rire devant les aventures de ces trois anti-héros retranché dans leur cave bordélique, en marge des bureaux ultra-modernes des autres employés et dirigés par un patron aussi lunatique que despotique.

Cette série n’a que deux défauts. D’abord, elle est trop courte : deux saisons, 12 épisodes de 20 minutes seulement. Visiblement, il s’agit d’une série au budget limité. Une troisième saison est heureusement en préparation.

Ensuite, sa diffusion est quasi-confidentielle. Programmée par Channel 4 au Royaume-Uni en 2006 et 2007, seuls une dizaine de pays l’ont diffusée depuis, et la France n’en fait pas partie. Il existe bien deux coffrets de DVD, mais ils sont en zone 2 uniquement et sans aucun doublage ni sous-titrage, ce qui en limite a priori considérablement l’impact mondial potentiel. Heureusement pour les geeks friands de rigolade par vidéo interposée, il existe la diffusion parallèle, celle assurée par les communautés des fans de par le monde qui ont fait de la traduction, du sous-titrage et de la mise en ligne de séries marginales leur spécialité.

Comme d’habitude, on trouvera sûrement, et notamment parmi les éditeurs et autres ayant droits, des gens pour se plaindre d’un honteux pillage des oeuvres d’artistes par des voleurs sans la moindre vergogne. Et comme toujours, ils auront en effet la loi avec eux. Mais il est des cas où invoquer les dispositions légales des copyrights frise l’indécence. Lorsque par la discrimination géographique ou linguistique on prive une certaine population de l’accès à un produit culturel, on ne peut pas lui reprocher de vouloir y accéder autrement que par les canaux normaux.

En suivant les débats sur les droits d’auteur qui se multiplient ces dernières années sur la scène internationale, j’en arrive progressivement à penser qu’aucune loi ne saurait être juste si elle ne borne pas son application aux pays où les produits culturels sont diffusés de manière officielle et non-discriminatoire. Il est certes vrai qu’une telle tolérance existe déjà plus ou moins, mais elle demeure vaporeuse et précaire, notamment au vu des dispositifs de filtrage prévus par les récentes initiatives parlementaires de multiples pays.

Bref, The IT Crowd est une série à voir. Et par tous les moyens.

4 commentaires pour “The IT Crowd, une série à pirater”

  1. Tipierre France dit :

    Deux épisodes plus tard, c’est en effet excellent !

    Quant aux droits… T’imagines bien que si IT Crowd est achetée par une chaine française dans quelques mois, on ne regardera pas la série… Donc il y a un “potentiel” manque à gagner, donc ça ne marche pas…

  2. Celeri France dit :

    Tu es arrivé à acheter et à te faire livrer les DVD en moins de trois heures un dimanche ? Il faut absolument que tu me donnes l’adresse de ton magasin !! ;-)

  3. Tût-tûûût France dit :

    L’image me dit quelque chose, vaguement. Je crois donc qu’on a réussi à me faire voir un bout d’un épisode. Une histoire de gâteau avec une strip-teaseuse dedans (Ou pas)…

    Ceci dit, c’est vrai que ça a l’air sympa. Pis si c’est court, ça passera peut-être…

    (…le caractère chronophage de l’activité consistant à regarder les longues séries constituant précisément la raison pour laquelle je refuse de la pratiquer)

  4. Gauthier Australia dit :

    Premiere saison commencée et terminée ce soir. J’adore !
    Merci Celeri pour ce petit bijou que tu nous a degoté ;)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.