Vista, le prescripteur de Mac OS ?

Les ennemis de mes amis sont mes amis

Lundi 21 avril 2008, 16h15

Depuis un peu plus d’un an maintenant, j’ai vu bon nombre de personnes “switcher”, c’est à dire abandonner leur PC pour passer au Mac. Sans les forcer ni même les inciter, ça s’est en général fait tout seul, parfois même sans que j’aie connaissance de l’initiative avant sa concrétisation. Un beau jour, comme ça, y’en a marre du Windows qui plante, des logiciels à réinstaller et des virus qui recouvrent l’écran de fenêtres de pub.

Il est assez clair, pour quiconque suit un peu l’actualité informatique, qu’Apple commence à percer dans le grand public. De multiples facteurs (tant marketing que techniques) favorisent cette tendance, mais il en est un qui semble avoir un impact de plus en plus important. Lequel ? Je l’illustre par les propos tenus par mon tout nouveau supérieur hiérarchique qui, ce midi, n’est pas venu déjeuner avec son équipe, et pour cause : il est allé s’acheter un MacBook Pro.

Non, ce n’est pas que mon PC ne marchait plus, mais j’avais besoin d’un portable, et si j’avais acheté un PC, il aurait été sous Vista. Et Vista, franchement, j’ai pas envie de me le traîner.

Et voilà : sans avoir demandé conseil ni même y avoir réfléchi de manière très sérieuse (l’intéressé l’a lui-même reconnu), un fidèle de Windows est passé chez l’ennemi, uniquement parce que la dernière version du système d’exploitation est perçue comme une bouse. Posez-vous la question : vous est-il déjà arrivé de changer de marque de voiture simplement pour une question de tableau de bord ?

Je ne suis pas un éminent spécialiste en marketing, mais je ne pense pas me tromper en affirmant qu’il y a pire qu’un produit qui se vend mal : il y a les produit qui incite à acheter celui du concurrent. Et j’imagine que dans l’industrie, on peut pardonner le premier mais pas le second.

4 commentaires pour “Vista, le prescripteur de Mac OS ?”

  1. Nenyx France dit :

    Vista est mal perçu, ça c’est clair. Et ceux qui dans mon entourage l’ont testé ne l’ont pas franchement apprécié, ce qui personnellement ne m’inciterait pas à l’utiliser (mais moi mon prochain PC sera sous Ubuntu :p). Ceci dit, ta comparaison avec le tableau de bord est intéressante.

    En effet, un OS n’est finalement que la couche qui permet d’utiliser un matériel, un intermédiaire entre le hard et le soft. Ce qui compte surtout c’est l’application. Donc tu devrais avoir raison. Mais si ta comparaison est finalement fausse, c’est bien parce qu’on nous “vend” l’OS comme quelque chose de bien plus important que ce qu’il devrait être (disons une sorte de gros firmware). L’OS devient une façade très visible, dont on nous vante les mérites là où il devrait plutôt se faire oublier au profit des applications. Bref, c’est un peu comme si on nous disait que l’OS, c’était le tableau de bord, la boite de vitesse, la transmission, les freins et la carrosserie ^^ Et finalement, c’est peut être bien parce que Microsoft veut trop en faire avec son OS “miracle”, et a trop promis sur le seul OS quand son concurrent vend une solution intégrée dont les fidèles louent les qualités de robustesse (pas de virus, toussa toussa) et de simplicité d’utilisation, donc d’efficacité.

    Ceci dit, le plus grand concurrent de Vista, c’est quand même encore XP. Même qu’il y a une pétition pour prolonger sa durée de vente, c’est quelque chose.

  2. Tût-tûûût France dit :

    C’est vrai que c’est un peu hâtif de la part de l’utilisateur de confondre l’OS et le PC… Mais très souvent, dans la tête de l’utilisateur, “l’interface c’est l’application”. Tous les gens qui conçoivent des IHM te le diront. Par extension, “l’OS c’est le PC”. C’est aussi pour ça qu’on dit “un mac” pour un mac, et pas un PC. Or un mac, c’est un PC.

    Et tout de même, même si l’OS n’est que le “tableau de bord”, c’est quand même important. Certes, c’est ce qui est le plus simple à changer, parce que ce n’est que du logiciel, mais c’est quand même ce qui gère toutes tes relations avec ton ordinateur. L’interface, quoi. Si l’OS fait l’idiot, le PC fait de même.

    Dès lors, si Mac OS X apparaît comme la solution miracle à côté des ennuis divers liés à Vista (testé et non approuvé), pas étonnant que tant de gens switchent en ce moment.

    Entendu à Centrale :
    PAOïste éminent : “Faut que je change de PC. Quand je toucherai les APL, je m’achèterai un macbook.”
    Cheffe de projet : “Pff… J’aurais dû prendre un mac.”

    Attention quand même, parfois les macs font aussi leur tête de mule… Surtout avec le dernier OS, tiens… :

    Macoïste respecté : “J’arrive pas à me connecter via le wifi sous Leopard… Ch’comprends paaas”
    Sa voisine (moi) : “Avec Tiger, ça mâârcheu :p”

  3. Hellkeeper France dit :

    Ballmer a déclaré que Vista était fraiment un produit non fini. C’est triste, mais ça arrive.
    Par contre, ça m’étonnerais énormément que Vista ait incité plus qu’une infime minorité à passer à Mac. La plupart décident de rester sous Xp, en le rachetant ou en réutilisant une vieille license (perso mon laptop est sous 2000 server).

    Et je suis d’accord sinon : l’OS n’est pas simplement le tableau de bord. Il s’agit à la fois de la carroserie, du tableau de bord, des sièges, du levier de vitesse, de l’autoradio…

  4. clément France dit :

    passez à ZETA sinon, c’est une bonne alternative

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.