Zune : bienveillance de mise, SVP

Syndrôme de Microstockolm ?

Jeudi 16 novembre 2006, 14h27

Depuis quelques jours, avec la sortie du Zune de Microsoft, au fil des articles et témoignages (et souvent de gens qui ne l’ont même pas touché), j’ai de plus en plus l’impression qu’il se passe quelque chose d’étrange dans la communauté informatique. Et c’est en lisant le test du Zune par Ars Technica que j’ai pris confiance de cet état de fait.

L’article en lui-même est très bien mené, comme toujours avec ce site, et on apprend à peu près tout ce qu’on veut savoir sur le produit, y compris ses défauts, parmi lesquels des plantages fréquents, une synchronisation des fichiers erratique, un logiciel lent et des limitations frustrantes dans le partage de fichiers et l’accès WiFi. Le seul endroit où j’ai dressé les sourcils, c’est en lisant la note : 7/10. Jusqu’ici, Ars Technica nous avait habitué à faire la part des choses entre les défauts mineurs et majeurs. Une telle note était ainsi accordée à des équipements imparfaits, mais très satisfaisants. Eh bien pas cette fois-ci : le Zune a beau planter dès son premier allumage et ne jamais arriver à se synchroniser correctement, en plus d’être incapable de lire des fichiers protégés de l’ancienne plate-forme de Microsoft (”PlayForSure”), il est qualifié de “très convaincant”, même si “The Zune software is quite nice when it works.” (sic)

[mode "caricature" = ON]
Ma nouvelle voiture rate un démarrage sur deux et ne peut pas passer en marche arrière. De plus, les portes arrières semblent en réalité simplement peintes, mais des rumeurs affirment que l’installation de véritables portes est prévue dans un futur proche. Enfin, quand je veux faire le plein, le réservoir refuse d’être rempli à plus du quart… Cela dit, elle es très jolie et mérite bien 7 sur 10.
[mode "caricature" = OFF]

Tout ça pour amener la thèse qui est l’objet de cette note : j’ai l’impression de plus en plus nette que Microsoft bénéficie d’une sorte de traitement de faveur, d’une bienveillance volontaire sur le marché “baladeur + contenus multimédia en ligne”. Sous prétexte apparemment que Microsoft n’est pas leader de ce marché, la communauté informatique (celle qui écrit des articles, à la différence du grand public qui, lui, manifestera son avis en achetant ou pas) semble se complaire à fournir un joli piédestal à l’ogre de Redmont en vantant les soi-disant avantages du Zune et en tolérant à outrance ses défauts même les plus graves. Sur Digg, le site dont les articles doivent leur présence en page principale à une vote des internautes, chaque lien vers un texte osant critiquer le dernier bébé de Microsoft se retrouve impitoyablement censuré dans les minutes qui suivent et les blogs créés spécialement pour comparer avantageusement le Zune par rapport à l’iPod se multiplient.

Alors, pourquoi tant de condescendance, surtout envers une compagnie qui n’en a pas vraiment besoin, compte tenu des moyens qu’elle a décidé d’investir dans son produit ? Je pense que ceci est lié au fait qu’Apple le domine si outrageusement, que ce soit au niveau des baladeurs à disque dur ou à mémoire flash ou de la musique en ligne. Mais ce n’est pas tout. En effet, nombreux ont été les concurrents à avoir essayé de tuer l’iPod avec leurs propres gadgets, et si chacun d’eux a eu sa poignée de fans, jamais une telle vague d’optimisme n’a été aussi forte à l’idée de renverser Apple.

La communauté voit peut-être le Zune comme le dernier espoir d’empêcher Steve Jobs de mettre définitivement la main sur l’ensemble des contenus en ligne, pressentant que si le Zune échoue, les autres concurrents n’oseront pas se lancer à nouveau avant un bon moment. Et tant pis si c’est Microsoft, pourtant connu pour ses pratiques monopolistiques, qui porte l’étendard de la révolution. Et tant pis si on se retrouve à acheter un baladeur moche, buggé et (volontairement) incompatible avec toutes les musiques qu’on a achetées jusqu’à aujourd’hui. Vive Microsoft, qui lutte pour la saine concurrence, et à mort Apple, qui a l’outrecuidance de dominer un marché qu’elle a lancé (voire créé) toute seule !

Un commentaire pour “Zune : bienveillance de mise, SVP”

  1. Hellkeeper France dit :

    Effectivement, on ne peu pas nier que les avis concernant le ZUne sont plus qu’enthousiastes. Peut-être effectivement à cause d’une vague d’anti-apple qui résulte de la réussite de la firme à la pomme.

    FInalement, les seuls à ne pas prendre le Zune trop au sérieux semble être… Microsoft eux-même car comme on le lit ici :http://www.generationmp3.com/index.php/2006/11/16/4702-la-phrase-du-jour, C4est Bill Gates lui-même qui dit :

    “Le succès de l’iPod est phénoménal, incroyable, fantastique. Notre but avec le Zune est bien plus modeste que le remplacement de l’iPod. C’est un marché émergeant, nous pouvons attirer une partie des nouveaux utilisateurs et une partie des “switchers”.”

    En tout cas, cela changera des habituels anti-Microsoft. Et puis le une est après tout un lecteur aux fonctions interessantes et au design assez soigné. Si le firmware est mis à jour et amélioré en stabilité, cela ne peu que donner du bon.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.