Le troll, une espèce protégée aux USA

Et pourtant, ils ne sont pas en voie d’extinction…

Mercredi 13 février 2008, 21h02

Quiconque a déjà fréquenté un forum ou un blog un tant soit peu populaire a appris à connaître cette créature néfaste, fruit de l’alliance coupable entre l’éternelle connerie humaine et la récente emprise des nouvelles technologies sur les comportements sociaux. Mais pour les autres, un petit rappel : sur un site interactif, le troll est un individu qui prend un malin plaisir à pourrir les sujets à coups de remarques extrêmes et d’attaques ad hominem afin de leur faire perdre tout intérêt en échauffant les esprits.

Do not feed the troll

Les trolls sont donc une plaie du web 2.0, tous les modérateurs vous le diront. Cela n’a pas empêché, la semaine dernière, un juge de la sixième cour d’appel de Californie de décider que non seulement les trolls ont le droit de continuer à “troller” en toute quiétude, mais également droit à garder l’anonymat, même en cas de procès pour propos diffamatoires.

L’affaire commence en 2005, lorsque dix internautes anonymes commencent à agonir les trois dirigeants de l’entreprise pharmaceutique SFBC International sur les forums de Yahoo!. L’une de ces trois personnes, Lisa Krinsky, décide de porter plainte contre les sinistres individus, afin de les faire identifier et les faire condamner pour diffamation. “Doe 6″ (qu’on pourrait traduire par “anonyme n°6″) tente alors de faire annuler cette procédure, ce qui échoue en première instance… mais réussit en appel, il y a quelques jours.

Pour justifier sa décision, le juge a précisé que les propos étaient certes offensants et dégradants, mais que dans la mesure où ils ne décrivaient pas de fais réels, ils ne répondaient pas aux critères de la diffamation. Traiter l’équipe dirigeante “d’idiots, de losers et d’escrocs” et avancer que Lisa Krinsky a “de grosses cuisses, un faux dipôme médical et une hygiène féminine douteuse” n’est donc pas grave, puisque ce n’est pas vrai. Hé.

Le site NouvelObs.com devrait peut-être songer à se faire héberger en Californie…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.