Archive pour 18 décembre 2007

Bricolages numériques (RHUA - part 3)

Mardi 18 décembre 2007

En regardant l’image publiée en fin de la seconde note consacrée au projet RHUA, vous vous êtes tous sûrement dit qu’il allait être question d’un second volume. Eh bien vous avez eu raison. Maintenant, les curieux se sont peut-être posé des questions comme “le principe est-il le même ?”, “s’agit-il d’une suite ?” ou “la chose existe-t-elle déjà ou est-elle en cours d’élaboration ?”… Oui, bon, on peut toujours fantasmer sur l’idée de raconter des choses qui intéressent les gens, non ? Huhu. Bon, en tous les cas, comme je vais vous l’expliquer ci-dessous, “Project RHUA2″ existe bel et bien, et vous allez voir que son élaboration est toute une histoire…

Castlevania ~ Symphony Of The NightPour rappel, la version finale RHUA est née à la mi-2001. La distribution des différents exemplaires (18, si ma mémoire est bonne) s’est étalée entre cette date et la fin de l’année 2003, ce qui représente deux ans et demi. Eh oui, il faut du temps pour trouver des gens motivés par de la musique de jeux vidéo, mine de rien ! Cela dit, je n’ai pas attendu tout ce temps pour tirer les conclusions dont je vous ai déjà fait part la dernière fois… et à peine plus longtemps pour me poser la question d’un nouveau projet qui serait un peu le successeur du premier, dans lequel je me suis beaucoup investi et que j’ai beaucoup aimé réaliser malgré tout.

Zelda ~ Ocarina Of TimeAu milieu de l’automne 2002, en effet, fort d’une petite dizaine d’albums disséminés un peu partout, j’avais déjà conscience du semi-échec qu’a été RHUA, et me sentais brûlant d’envie de me lancer à nouveau dans l’aventure et faire mieux. Sans trop savoir dans quelle direction j’allais, je me lançai dans une nouvelle sélection de morceaux évocateurs en écoutant mes bandes originales pendant des heures. La tâche s’avèra cependant beaucoup plus difficile que prévu : ou bien je retombais dans la banalité d’une sorte de best-of, ou bien je me retrouvais avec des copies quasi-conformes du premier volume. Or, mon but n’était plus ici de faire découvrir aux gens la musique de jeux vidéo, pas plus que de faire un simple remake de ce que j’ai déjà réalisé précédemment. En fait, je ne saivais toujours pas vraiment ce que je voulais vraiment en faire, en dehors de l’idée de raconter quelque chose en musique.

Wild ArmsDébut 2003, désespérant devant de bien piètres résultats, je jetai impitoyablement tout ce que j’avais fait jusqu’alors et partis à la recherche de nouveaux albums à écouter et à “apprendre”, en espérant qu’ils me rafraîchiraient les idées. Et ce fut sans aucun doute ce qui sauva le projet de l’abandon pur et simple. Certains thèmes de Wild Arms, Star Ocean, Skies Of Arcadia, Sonic Adventure ou Shenmue, pour n’en citer que quelques-uns, réussirent à donner un nouveau souffle à ma créativité chancelante, dans la mesure où découvrir tant de nouveaux morceaux d’un coup me conduisit à mettre en parallèle certains thèmes, en remarquant qu’ils pouvaient illustrer la même chose mais pas de la même façon. Et c’est ainsi qu’apparut progressivement l’idée directrice du projet RHUA2 :mettre au point un album dual, c’est à dire comprenant deux disques “parallèles”. L’ensemble devait raconter la même histoire mais d’après deux points de vue différents.

Star OceanDans le scénario de RHUA premier du nom, il y avait en gros 7 personnages : le héros, l’esprit gardien de l’île qui l’appelle et le guide vers celle-ci puis se matérialise sous la forme d’un ange-gardien et se joint à celui-ci dès son arrivée. Il y a également les quatre compagnons qu’il rencontre en chemin et décident de l’accompagner et un méchant qui a imposé son joug en ces lieux. Dans RHUA2, j’ai choisi de restreindre l’équipe à l’ange et au héros, lequel n’est pas le même que précédemment mais un de ses proches descendants, l’intrigue se déroulant plusieurs dizaines d’années plus tard (il faut bien laisser au pays le temps de se régénérer et de retomber dans la naïveté, hein). C’est ainsi que vous pouvez lire, sur la première page de la jaquette, les mentions “The Angel’s Path” et “The Hero’s Path” : les deux personnages vivent leur quête chacun à leur façon, la plupart du temps ensemble mais pas toujours.

ShenmueDévelopper cette dualité s’est révélé particulièrement intéressant, mais également assez complexe. Une fois encore, j’ai pu me rendre compte de la difficulté à suggérer une histoire grâce à des morceaux pré-existants, en y ajoutant cette fois-ci la contrainte de dédoubler tous les thèmes de façon à ce qu’ils évoquent quelque chose de semblable mais avec une sensibilité différente… le tout en assurant une cohérence de personnalité tout au long de chaque disque, le héros et l’ange étant à la fois opposés et complémentaires. Organiser ce double album selon cette ligne directrice a demandé plus de trois mois, avec des hauts et des bas. Un jour, je trouvais deux morceaux très intéressants à mettre en parallèle, et le lendemain je me rendais compte que l’enchaînement d’un des deux avec le précédent rendait mal, par exemple. Les hésitations et les sacrifices ont été fort nombreux.

Ce n’est qu’en début avril 2004, que je tenais enfin une version complète préliminaire de la partie sonore de RHUA II. J’en ai alors fait écouter des extraits à une personne, en lui expliquant l’idée directrice, et autant que je me souvienne, elle a trouvé l’idée intéressante et le rendu convaincant. A présent, pour vous qui avez eu le courage de lire tout ceci, j’en fais autant :

Version Ange
Version Héros

02 : Eternal Spirits Awaken

Riven
(Robyn Miller)

Riven
(Robyn Miller)

10 : As Time Goes By (reminiscences)

Zelda ~ Majora’s Mask
(Koji Kondo)

Chrono Cross
(Yasunori Mitsuda)

14 : Souls In Search Of Answers

Zelda ~ Ocarina Of Time
(Koji Kondo)

Castlevania ~ Symphony Of The Night
(Michiru Yamane)

21 : Glints In The Dark

Legend Of Mana
(Yoko Shimomura)

MegaMan X 4
(Toshihiko Horiyama)

28 : Hang On !

Genso Suikoden Gaiden
(Konami Kukeiha Club)

Wild Arms
(Michiko Naruke)

Voilà pour la génèse de la partie musicale du projet RHUA II. La prochaine fois, je vous raconterai le reste, c’est à dire le design et le packaging.

RHUA2 - couverture